samedi 9 novembre 2013

Hilary Hahn


Hilary Hahn est une violoniste américaine, née à Lexington (Virginie, États-Unis) le 27 novembre 1979.
Entre 1984 et 1989, Hilary Hahn étudie le violon à Baltimore sous la direction de Klara Berkovich. En 1990 elle est admise au prestigieux Institut Curtis à Philadelphie où elle étudie avec Jascha Brodsky, dernier élève vivant d'Eugène Ysaÿe. Elle travaillera avec lui pendant sept ans, jusqu'à la mort de Brodsky âgé de 89 ans. Elle est vite repérée pour sa maîtrise technique et ses interprétations originales des œuvres de Johann Sebastian Bach.
Source (et suite) du texte : wikipedia


Discographie :
1997 : Hilary Hahn Plays Bach : Sonates n° 3, BWV 1005 et Partitas n° 2, BWV 1004 & n° 3, BWV 1006
suite sur : wikipedia 
Site officiel : Hillary Hahn


Hilary Hahn interprète J.S. Bach.
(...) La révélation est plus forte encore avec les débuts discographiques de Hilary Hahn : en 1997, cette jeune fille enregistre un premier album CD où figurent la partita en mi majeur, la partita en ré mineur (avec la Chaconne) et la sonate en ut majeur de Bach. Quiconque ne saurait pas qui est en train de jouer aurait bien du mal à deviner qu'il s'agit d'une adolescente de dix-sept ans, tant elle maîtrise avec aisance ces œuvres pour violon pourtant réputées comme figurant parmi les plus exigeantes, à la fois sur le plan technique et musical. Son jeu révèle combien la technique du violon a évolué au 20ème siècle. Chez Heifetz, on sent encore la superbe du virtuose qui maîtrise parfaitement les œuvres les plus ambitieuses du répertoire. Hilary Hahn, elle, aborde les immenses difficultés avec un naturel déconcertant : doubles cordes, arpèges, gammes, tout lui réussit à la perfection, avec une pureté des intonations qui semble aller de soi, comme si c'était un jeu d'enfant.




Dès sa plus tendre enfance, Hilary Hahn a grandi avec Bach. Dans le livret de son album CD, elle écrit que partout où elle allait, elle emmenait avec elle les sonates et partitas de Bach. On la croit d’office à l'entendre jouer. Par la technique de son jeu comme sur le plan musical, ses interprétations dégagent une grande sérénité, en même temps qu'une concentration empreinte de gravité. Rien dans son jeu n'est sur-fait : elle joue avec une fougue et une candeur toutes juvéniles, et interprète les œuvres avec une décontraction qui fait plaisir à voir et une vraie sénérité intérieure. Les mouvements lents, comme la loure dans la partita en mi majeur ou l'adagio dans la sonate en ut majeur, ont la respiration merveilleuse du cantabile ; dans les gavottes, les courantes et les gigues, elle fuit la grandiloquence et les effets de style pour articuler son jeu autour du thème initial de la danse. La Chaconne est déclinée dans un rythme mesuré, avec un phrasé ample et harmonieux. Tout se succède de façon or-ganique, tout s'imbrique avec une limpide cohérence. Elle insuffle à la musique de Bach ce dont elle a besoin pour reprendre vie, corps et âme... Et s'en tient là. Libre au mélomane, s'il le désire, de chercher le mystère… Son approche de l'interprétation est entièrement dénuée d'artifices, sobre et sensible à la fois.

Toujours dans le livret de son CD, Hilary Hahn raconte que pendant un concert au Texas il y a quelques années, elle a eu comme une révélation : pour la première fois, dit-elle, elle a vraiment entendu ce qui se passe dans la Chaconne sur le plan harmonique. Cela fait penser à l'habituel bla-bla des textes publicitaires, c'est vrai. Mais il se peut aussi qu'une musicienne de grand talent ait réellement trouvé sa maturité avec et par Bach. Hilary Hahn continuera encore longtemps à enchanter le monde de la musique classique, et pourrait faire de l'ombre à plus d'une légende confirmée.
Extrait de : Hilary Hahn interpréte J.S. Bach : Arte


Partita no 2 en ré mineur, BMV 1004 pour violon solo avec la divine Chaconne, 1997 (Hilary Hahn à 17 ans) :



Hilary Hahn joue et commente J.S. Bach (2008) : YouTube

Interview (en français) à propos de Niccolo Paganini (2006) :





Felix Mendelsshon (Violin Concerto E Minor OP 64), Corée 2012 :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...